POUR DONNER A L’ECOLE DE CALLAC LES MOYENS DE FAIRE FACE A LA PROCHAINE RENTREE SCOLAIRE DANS LES MEILLEURS CONDITIONS

POUR DONNER A L’ECOLE DE CALLAC LES MOYENS DE FAIRE FACE A LA PROCHAINE RENTREE SCOLAIRE DANS LES MEILLEURS CONDITIONS

16 juin 2021

POUR DONNER A L’ECOLE DE CALLAC LES MOYENS DE FAIRE FACE A LA PROCHAINE RENTREE SCOLAIRE DANS LES MEILLEURS CONDITIONS

M. Le Sénateur Gérard Lahellec interpelle M. Le Ministre de l’Education Nationale sur la situation de l’école municipale de Callac, dans les Côtes d’Armor dans le cadre de la carte scolaire 2021-2022.

 

L’école de Callac enregistre une hausse de 12% des inscriptions, or la carte scolaire envisagée pour la rentrée de septembre de 2021 n’a pas prévu la création de postes supplémentaires en filière monolingue. L’école n’est quasiment plus en mesure d’accueillir de nouveaux venus. In fine, si la situation n’évolue pas, le refus d’en accueillir se dessinera, faute de ne pas ouvrir de classe supplémentaire, ce qui rentre en contradiction avec les engagement du Ministre quant au renforcement des taux d’encadrement en milieu rural.

 

Actuellement, l’école de Callac n’a qu’un jour de décharge.  Mais en milieux rural, être directeur signifie aussi être assistant sociale. En effet à Callac, 20% des administrés vivent sous le seuil de pauvreté et 43% des élèvent du Collège sont boursier, des chiffres similaires aux quartiers populaires des zones périurbaine.

Du fait, du manque de reconnaissance de cette zone très défavorisée comme telle, différents dispositifs ont été mis en place afin de réduire ces inégalités sociales.

A ces difficultés, s’ajoutent les difficultés scolaires qui se sont accrues avec la crise sanitaire. Pas moins de 38 demandes de pole Ressources concernant les élèves en difficultés, ce qui représente 6 demandes supplémentaires depuis le début de l’année scolaire.

Suite à la disparition, il y a 8 ans, de la CLIS à l’école de Callac, non remplacée par un dispositif quelconque, c’est aujourd’hui près de la moitié des AESH de notre PIAL en poste à Callac. Sans oublier l’obstacle administratif que représente la constitution d’un dossier MDPH.

Une seule journée de décharge donc ne permet pas d’assurer l’ensemble des tâches administratives à défaut de pouvoir en octroyer une deuxième, une aide administrative peut être attribuée.

 

Il est nécessaire de mettre en place un véritable dispositif EANA. Callac a la particularité d’accueillir des étrangers de toutes origines (10%), constituant un atout indéniable à plusieurs niveaux pour les écolier : mixité sociale et culturelle.

Cependant, l’enseignant qui vient en aide à ses élèves primo-arrivants est en poste à mi-temps, sur plusieurs établissement et faute de temps, elle ne peut aider ces enfants en cours d’intégration en France comme il le faudrait.

 

Il faudrait que l’éducation nationales soit en mesure de répondre à l’ensemble de ces demandes dans les meilleurs délais.

 

Gwellaat buhez an dud / Améliorer la vie des Gens - Gérard Lahellec

Plus on est enraciné, plus on est universel - Eugène Guillevic